S'inscrire
Accès client sécurisé
Vous avez oublié votre mot de passe ?

BORDEAUX : FUTURE CAPITALE MONDIALE DU VIN ?

14/09/2015

La ville de Bordeaux, destination de plus en plus prisée, inscrite au Patrimoine de l’UNESCO, a accueilli en 2014 plus de 5 millions de touristes. Rappelons qu’elle sera à 2h00 de Paris en 2017 avec la LGV.

Si le calendrier est respecté, en juin 2016, la Cité des Civilisations du vin y ouvrira ses portes.

L’objectif de la ce projet qui a vu le jour en 2009 est de « promouvoir la culture et les civilisations du vin, dans le monde entier ».

Dans le quartier du bassin des flots, non loin du nouveau pont Jacques Chaban Delmas, vous avez certainement remarqué la construction déjà bien avancée de cette imposante structure qui ne ressemble à aucune autre.

Au sein d’un espace architectural de 13350m2 répartis sur 10 niveaux, sont attendus 450 000 visiteurs par an.

La répartition du financement est détaillée sur le site de la Cité.

81% du financement est public dont :

-          47% Ville de Bordeaux, maître d’ouvrage et propriétaire

-          18% Union européenne

-          13% Communauté urbaine de Bordeaux

-          8% Région aquitaine

-          8% CIVB (Conseil Interprofessionnel du Vin de Bordeaux)

-          3% Etat

-          2% Département de la Gironde

-          1% CCIB

19% du financement est privé :

-          donateurs entreprises (fonds de dotation pour le soutien de la cité des civilisations du vin)

-           donateurs privés américains, « american friends of the cité des civilisations du vin ». Un article publié sur le figaro par Maurin Picard le 11 mai dernier évoque le déplacement d’Alain Juppé au restaurant de l’ONU à New York à l’occasion du banquet organisé pour célébrer la future cité et  lever des fonds : « A  New York Alain Juppé vante sa Cité des civilisations du vin »

Le 28 novembre 2014 dans son article publié sur le site 20minutes.fr, Elsa Provenzano rapportait les explications d’Alain Juppé concernant l’évolution du coût de ce projet, soit « un budget total de 81.1 millions d’euros ».

Une architecture surprenante

Construit sur un terrain très malléable, ce bâtiment de 55m de haut a été conçu par les architectes de l’agence XTU, Anouck Legendre et Nicolas Desmazières. Sa forme évoque l’âme du vin et l’élément liquide : « une rondeur sans couture, immatérielle et sensuelle ».

La couverture est constituée de panneaux d’aluminium et de panneaux de verre sérigraphié qui reflèteront une lumière différente selon les heures de la journée.

Cette agence parisienne créée en 2000 avait été choisie pour concevoir le Pavillon français de l’Exposition Universelle de Milan du 1er mai au 31 octobre 2015.

L’espace intérieur du bâtiment a lui été imaginé par une agence britannique créée en 1984, l’agence Casson Mann, spécialisée dans l’architecture intérieure des musées.  

La scénographie y permet un accès différent vers la connaissance du vin. En effet, chacun pourra découvrir les civilisations du vin à son rythme, en privilégiant l’émotion, les sensations, le rêve… à travers un parcours de 3000m2 comprenant 20 espaces thématiques « ludiques, spectaculaires, oniriques et sensoriels ».

Pas de sens de visite pour  ce voyage dans l’espace et dans le temps où l’on navigue selon notre sensibilité, par différentes approches : historique, géographique, artistique, œnologique….

Des ateliers dédiés notamment à la dégustation sont également proposés au public, qu’il s’agisse d’adultes amateurs ou initiés, d’enfants, de groupes scolaires…

Un espace y est également prévu pour une programmation culturelle internationale.

Chaque année, auront lieu deux expositions temporaires en partenariat avec des musées ou des collectionneurs privés, plus une troisième durant l’été portant sur un des vignobles du monde.

Et bien sûr, un bar à vin, des boutiques proposant des vins de toutes origines, un restaurant panoramique au 7ème étage avec vue imprenable sur la ville, un belvédère…

 En attendant l'ouverture, du 14 au 17 septembre, France 3 Aquitaine diffuse 4 épisodes sur la Cité à 19h17. A lire également l’article de Jean-Pierre Stahl « La Cité des civilisations du vin : un chantier titanesque à Bordeaux ». Il résume les différentes étapes du chantier avec des photos très intéressantes, parmi lesquelles celles montrant des alpinistes du bâtiment. On y apprend entre autres qu’ « au total 40 entreprises, 20 corps de métiers, et au plus fort du chantier 120 personnes travaillent à la construction ».

Si la ville de Bordeaux est propriétaire de la Cité, c’est la Fondation pour la culture et les civilisations du vin qui en assure le développement et l’exploitation. Cette fondation a été reconnue d’utilité publique par décret ministériel en date du 11 décembre 2014 : sa mission étant de « sauvegarder, valoriser et transmettre les dimensions culturelle, historique et intellectuelle du vin ».

L’inauguration est prévue pour fin mai.

Voir toutes les actualités

Contactez-nous

Recopiez
le code
Partenaires