S'inscrire
Accès client sécurisé
Vous avez oublié votre mot de passe ?

STATION DE LAVAGE D'ENGINS AGRICOLES A BOURG CHARENTE : UN EXEMPLE A SUIVRE...

08/09/2014

Au 1er janvier 2015 devrait être opérationnelle une nouvelle station de lavage d’engins agricoles à Bourg Charente. Ce projet ne date pas d’aujourd’hui, il est né il y a 5 ans de l’initiative des viticulteurs de la commune : « Ils doivent récupérer et retraiter les eaux utilisées pour nettoyer leurs machines à pulvériser et celles à vendanger. Il y a plein de directives à respecter. Mais chaque viticulteur ne peut pas financer ce genre d’installation chez lui» explique Jérôme Sourisseau le maire de la commune dans un article de la Charente Libre publié par Julie Koch le 05 août dernier « Les machines agricoles ont leur salon de beauté à Bourg Charente ».

 

Ce projet permettra aux exploitations d’éliminer et de traiter les eaux de rinçage de leurs machines en respectant  les normes environnementales.

Les effluents sont composés de matières organiques (sucres, alcools, moûts…) et de résidus de produits phytosanitaires. Considérées comme des déchets dangereux, les eaux usées des machines à traiter seront donc récupérées puis retraitées par un prestataire extérieur.

Pour mettre en place leur projet, les exploitants viticoles se sont réunis dans une Cuma présidée par Sophie Barret.  Avec le soutien de la chambre de l’agriculture, ils ont finalement réussi à obtenir des subventions de la part de la Région, de l’agence de l’eau et de l’Union européenne. Cette aide s’élève à 140 000 euros pour  un coût total des travaux de 170 000 euros.

« La mairie assure la maîtrise d’ouvrage et louera la plateforme à la Cuma » précise Sophie Carbonnel dans son article du 25 août « Les viticulteurs se jettent à l’eau », paru dans Le Sud Ouest.

La commune a lancé la construction de la station sur un emplacement de 500m2, à la place de l’ancien terrain de football inutilisé. Pour le moment, l’usage sera limité aux agriculteurs de la commune qui paieront un forfait annuel, plus leur consommation d’eau calculée au prorata par un système de carte.

Economie pour les exploitants, nappes préservées, cette réalisation est un bel  exemple à suivre…

Voir toutes les actualités

Contactez-nous

Recopiez
le code
Partenaires