S'inscrire
Accès client sécurisé
Vous avez oublié votre mot de passe ?

LA RETRAITE PAR LA RENTE OU LE CAPITAL ?

31/03/2014

C’est la question posée dans un article de Michel Godet publié dans le magazine du mois de mars (n°79) d’AGIPI, partenaire d’AXA.

En apportant une réponse à l’incertitude sur la longévité, la rente viagère, qui par définition est un revenu garanti à vie, constitue la solution la mieux adaptée pour préparer sa retraite.

Avec la nécessité d’épargner personnellement pour sa retraite en complément des régimes obligatoires, il devient indispensable, en complément de l’assurance vie, de choisir des solutions qui garantissent des rentes à vie.

  •  Mon épargne pour ma retraite ?

Nombreux sont les français qui disent épargner pour leur retraite et alimentent à cette fin leur contrat d’assurance vie. Aujourd’hui encore, avec 1 400 milliards d’euros d’encours, l’assurance vie est privilégiée par les français : la part des ménages français qui détiennent un contrat d’assurance vie s’élève à 62%, soit une part égale à celle des français propriétaires d’un bien immobilier. (source : insee, enquête Patrimoine 2009-2010)

Pour autant, si cela peut constituer une partie de la réponse, gérer son capital ne peut être l’unique solution.

Même si pour la plupart d’entre vous, l’assurance vie correspond à une épargne retraite, par la facilité des retraits partiels de l’épargne, cette démarche ne peut répondre totalement à vos besoins de protection sur le long terme pour vous garantir un revenu régulier et complémentaire. L’aléa sur la durée de vie et sur les niveaux de revenus financiers n’offre ni la sécurité ni la liberté de préparer votre retraite en toute tranquillité. La retraite constitue, en effet, un besoin bien spécifique qui va au-delà d’une simple opération d’épargne.

Elle requiert des produits spécifiques permettant de garantir des revenus à vie et qui seuls peuvent valablement prétendre constituer des solutions pour la retraite, compte tenu de l’allongement de la durée de la vie.

  •  La retraite par la rente : pourquoi ?

Une démarche fondant le financement de sa retraite sur l’épargne suppose de consommer progressivement son capital tout au long de sa retraite et, par conséquent, de connaître la durée sur laquelle organiser cette consommation. Or, la très grande majorité des personnes sous-estiment leur espérance de vie, ce qui ne peut qu’aboutir à la consommation prématurée du capital.

En outre, personne et c’est heureux, ne connaît la durée de sa propre vie !

Financer sa retraite uniquement par la gestion d’un capital présente ainsi deux risques rédhibitoires :

- vivre plus longtemps que prévu et voir ainsi l’extinction prématurée du capital et donc des revenus qui devaient conforter les vieux jours

- décéder plus tôt que prévu ou juste à l’espérance de vie moyenne, avoir pris une « sécurité » et s’être privé d’une partie du revenu qu’on aurait pu consommer.

Enfin, on ne peut ignorer que l’âge avançant, la gestion d’un patrimoine se complique. Tout le monde ne peut escompter être en mesure de gérer un capital, de procéder à des opérations d’arbitrage ou d’investissement, à des âges très avancés.

  •  Rente et capital : le duo gagnant

Tous les adhérents aux contrats Far (Madelin) et Pair (Perp) ont choisi une solution retraite sous forme de revenus réguliers à vie, par opposition à la  constitution d’un capital qui, aujourd’hui, avec la baisse des taux d’intérêts, n’est plus en mesure d’apporter seul un rendement suffisant dans la durée.

Il est possible de combiner produits d’épargne et de retraite, par exemple avec des retraits partiels sur un Cler jusqu’à 75 ans, et une rente Far ou Pair pour prendre le relais au-delà.

 

 

 

Voir toutes les actualités

Contactez-nous

Recopiez
le code
Partenaires