S'inscrire
Accès client sécurisé
Vous avez oublié votre mot de passe ?

RECOLTE 2013 : DECEVANTE

30/01/2014

 Les vignobles du sud-ouest et en particulier ceux de gironde ont produit  lors de leur dernière récolte un rendement bien limité.  Le cognac n’a pas échappé à la règle et devra faire « face à une demande structurellement croissante »  (cf notre actualité du 21/01/14 ),  comme nous l’expose Jean-Marc Morel président du BNIC, dans son communiqué de presse du BNIC du 15/01/14. 

● Les mauvaises conditions climatiques :

Un printemps pluvieux, des orages violents, une maturation tardive, des attaques de botrytis…tous les ingrédients étaient réunis pour s’attendre à une récolte difficile. A noter cependant qu’il y a eu de fortes disparités de rendement selon les parcelles.

● Les chiffres :

Un rendement en volume faible, 104.74 hl vol. ha, doublé d’un titre alcoométrique volumique de 8.57°, le 2ème TAV le plus bas depuis ces 20 dernières années.

D’après le dépouillement des déclarations de récolte, « le rendement moyen s’élève à 8.98 hectolitres d’AP par hectare », affirme Catherine Mousnier dans le Paysan Vigneron. 

Conséquences : La récolte est estimée à 659 000 hectolitres. Les viticulteurs et les négociants en espéraient 200 000 de plus.

● Déjà, le 31 octobre dernier, dans un article du Sud Ouest, La maison Hennessy avait annoncé qu’elle acheterait ses « eaux de vie nouvelles  6.5% plus cher », afin de ne pas manquer de matière première.

Pour pallier en partie ce déficit de production, plus de 2000 viticulteurs charentais ont déposé auprès du BNIC leur demande de sortie de réserve climatique.  Mais cela ne suffira pas…

Voir toutes les actualités

Contactez-nous

Recopiez
le code
Partenaires